Une histoire de Pâques

 

Lapin gourmand, friandises et même usine en chocolat… Voilà une histoire qui devrait mettre l’eau à la bouche de votre lecteur en herbe. Une histoire à raconter le week-end de Pâques… mais pas seulement !

  • Bien au chaud au fond de son terrier, Pinou lève une paupière et s’étire longuement.– Qu’est-ce qu’il y a ? demande-t-il.- Vous avez déjà oublié ? répond-elle. Nous avons des œufs à préparer ! Demain, c’est le dimanche de Pâques, et les enfants d’ici comptent sur nous ! En quelques secondes, Pinou et ses deux frères sont sur pattes. Trois boules de poils suivent leur maman et sortent sous le frais soleil d’avril, direction la fabrique de chocolat, en même temps que des dizaines d’autres lapins. Pinou est grognon.
  • – C’est la tradition, mon mignon.– N’empêche que, du coup, des œufs en chocolat, on n’en a pas ! marmonne Pinou.Bientôt, les lapins sont au travail dans une immense clairière où bouillonnent des chaudrons. Soudain, le ciel semble s’obscurcir. Tous lèvent la tête et voient une nuée de cloches ailées traverser le ciel et disparaître à l’horizon. Pinou reste un moment le museau au ciel, rêveur. Juste assez longtemps pour apercevoir une dernière cloche, toute petite, qui voyage à la traîne.- Vas-y, tu peux les rattraper ! l’encourage-t-il de plus belle.
  • Il lui semble que dans le ciel, la petite cloche a ralenti, comme si elle l’avait entendu, puis elle disparaît à son tour. Ensuite, toute la journée, Pinou verse du bon chocolat chaud dans des moules de tailles variées tandis que, plus loin, ses frères emballent les œufs.
  • Le soir venu, les lapins chargés d’œufs descendent vers les villages de la vallée. Pinou, fatigué, laisse les autres partir devant lui. Lorsqu’il soulève enfin sa brouette, les autres sont des taches minuscules sur la montagne. Il arrive bientôt dans le jardin qu’on lui a désigné. Il repère le nid qui l’attend, y dépose ses œufs, les contemple une minute, quand même tenté d’en goûter un, mais il résiste à la tentation.
  • Plus tard, avant de se glisser dans son terrier, il regarde une dernière fois le ciel, étoilé maintenant. Un petit point noir le traverse lentement, comme un oiseau. Le lendemain, au réveil, il passe un poil de museau dehors. Mais, foulant ensuite l’entrée du terrier, il se fige : qui a construit ce nid d’herbe tendre posé devant lui ?
  • Il s’approche. Au milieu, serrées l’une contre l’autre, il découvre trois carottes d’une couleur étrange. En se penchant, il comprend. Les carottes sont en chocolat… A côté du nid, abandonnée, repose une plume.Pinou lève les yeux au ciel.- Merci pour ce cadeau, petite cloche perdue ! lance-t-il au ciel bleu. Puis, en criant de joie, il court réveiller ses frères.

Par Stéphane Daniel.

© Enfant Magazine

Une réflexion sur « Une histoire de Pâques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s